cCMV-SPSU: Congenital CMV infections in Switzerland - An SPSU study

Investigateurs 
Pr. K. Posfay Barbe
S. Papis
C. Mardegan

Date de début :

01.04.2016 et fin Mai 2019.

Présentations et Publications:

CMV-SPSU study description.

But de l'étude :

Il n’y a actuellement aucune donnée disponible en Suisse concernant les infections congénitales à CMV (cCMV). Ces informations concernant le diagnostic, la morbidité initiale, puis secondaire sont importantes pour générer des recommandations de dépistage éventuel et de prise en charge.

Depuis le 1er avril 2016 l’étude recense, dans le cadre de la SPSU, les cas confirmés ou suspectés de cCMV.

Cette étude propose de mesurer et de suivre la prévalence des nouveaux-nés vivants ayant une infection confirmée à cCMV. Il s’agit également de constituer un registre national de surveillance épidémiologique et de déterminer l’impact de cette infection congénitale sur le développement psychomoteur des enfants.

Par ailleurs, ce suivi pourrait  permettre d’évaluer la possibilité d’organiser un dépistage systématique du cCMV à la naissance et d’identifier les facteurs sociodémographiques qui sont associés à ces patients en Suisse.

Critères d’inclusion :

- Avoir un CMV confirmé (diagnostic in ou ex-utéro avant 3 semaines de vie, par recherche moléculaire semi-quantitative (PCR), isolation directe ou antigène de CMV

- Avoir un CMV suspecté: IgM positif, ou CMV isolé après 3 semaines de vie mais avant 1 année de vie, avec symptômes compatibles avec le CMV: prématurité, mircrocéphalie, calcifications intra-crâniennes, etc.

Critères d’exclusion :

- Enfants ayant un CMV acquis après la naissance

- Enfants mort-nés.

Déroulement :

Les données sont récoltées au moyen de formulaires remplis par les parents des patients répondant aux critères cités, et répétés à un an.

Résultats 2017:

Au cours de l’année 2017, 38 cas ont été répertoriés, soit 22.4 cas pour 50'000 naissances (84'959 naissances en Suisse en 2017).

Les données cliniques récoltées sont insuffisantes pour réaliser des statistiques, mais il est déjà possible de noter que sur l’ensemble des données, 8 enfants n’avaient aucune complication au moment de la déclaration du cas, 53 ayant au moins une complication. Sur ces 53 enfants symptomatiques, 24 ont été traités.
Les données de suivi à un an sont disponibles pour 32 patients. 23 enfants sur ces 32 présentent des symptômes ou des anomalies à l’imagerie. Aucun décès n’est à déplorer.
Les résultats préliminaires ne permettent pas pour l'instant d’émettre de nouvelles recommandations concernant le dépistage et la prise en charge des enfants atteints de cCMV. L’inclusion systématique des nouveaux cas survenus en Suisse, ainsi que le suivi à 1 an de tous les sujets nous permettront de mieux comprendre d’une part l’épidémiologie et, d’autre part, l’évolution de cette pathologie à moyen terme.

En 2018, 67 cas sont répertoriés à ce jour.

Personnes de contact 

Prof. Klara Pósfay Barbe

Responsable de l'unité des maladies infectieuses pédiatriques
Service de Pédiatrie générale
Hôpital des Enfants; Hôpitaux Universitaires de Genève
6, rue Willy-Donzé
CH-1211 Genève 14
Tél: +41 22 372 5462
Fax: +41 22 372 5490
Email: Klara.PosfayBarbe@hcuge.ch