Characterization of hyperglycemia and hyperlactatemia after cardiopulmonary bypass in children

Investigateurs 
Dr Philippe Klee
Dr Delphine Arni
Dr Oliver Karam
Pr Valérie Schwitzgebel
Pr Peter Rimensberger

Date de début

Avril 2012 - Recrutement terminé

Intérêt/But

L'hyperglycémie comme manifestation commune de mécanismes distincts

L'hypothèse sous-jacente à cette étude est que l'hyperglycémie est une manifestation commune à plusieurs mécanismes différents. Ainsi, il se pourrait que le traitement des hyperglycémies soit bénéfique dans certaines situations, mais inutile, voire néfaste dans d'autres situations. Ceci pourrait être la raison pour laquelle le traitement systémique des hyperglycémies n'a pas été associé de manière claire à un bénéfice clinique.

Identification de situations métaboliques menant à une hyperglycémie avec ou sans hyperlactatémie

Dans cette étude, nous analysons l'état métabolique de patients soumis à une chirurgie cardiaque comprenant une période de CEC. Nous mesurons avant, pendant et après la CEC, des molécules impliquées dans le métabolisme du glucose telles que le Peptide-C (comme mesure de la sécrétion d'insuline endogène) et les corps cétoniques. Nous évaluons ensuite l'impact métabolique de l'hyperglycémie en mesurant les lactate, pyruvate, pH, excès de base et trou anionique. Finalement, nous estimons la perfusion tissulaire et la fonction cardiaque en mesurant les saturation veineuse centrale, Troponine I, NT-proBNP, ainsi que le débit cardiaque par thermodilution. Ces mesures nous permettront de classer les patients en différents groupes.

Identification de moments "clefs" menant à des anomalies métaboliques

En plus d'une description statique d'une situation métabolique à un moment donné, nous planifions de faire plusieurs mesures aux moments suivants :
1. Avant l'anesthésie
Ce point correspond à une mesure de base, avant toute procédure.
2. A la fin de la CEC
Ceci correspond au moment où l'effet de la CEC est maximal et où la sécrétion de la majorité des hormones est atténuée de manière significative.
3. Arrivée aux soins intensifs
Cette mesure est importante, car les patients après CEC sont particulièrement à risque de bas débit cardiaque durant les premières heures après arrêt de la CEC. C'est le moment ou les « immediate hyperlactatemia » sont identifiées.
4. 4h après arrivée aux soins intensifs
A ce moment, les « late hyperlactatemia » sont identifiées.
5. 12h après arrivée aux soins intensifs
6. 4h après initiation d'un traitement d'insuline / 4h après arrêt d'un traitement d'insuline
Des mesures après initiation d'un traitement et après discontinuation d'un traitement nous permettront de décrire l'effet de l'insuline sur la situation métabolique d'un patient donné.

Critères d'inclusion

Patients âgés de 6 mois à 16 ans soumis à une étape de circulation extracorporelle pour correction d'une anomalie cardiaque, à l'exception de patients opérés de communications interventriculaires et interauriculaires.

Déroulement

Prises de sang aux moments décrits sous « But de l'étude ».

 

Personnes de contact 

Dr Philippe Klee, MD-PhD
Chef de Clinique
HUG Département femme-enfant-adolescent
Service du Développement et de la Croissance
Unité d'Endocrinologie et de Diabétologie Pédiatriques
Rue Willy-Donzé 6
1211 Genève 14
Tél : +41 (0)22 372 45 92
Fax : +41 (0)22 372 45 88
Mail : philippe.klee@hcuge.ch