Evaluation de l’immunité après une transplantation hépatique chez l’enfant –recherche de marqueurs pour quantifier l’immunosuppresssion

Investigateurs 
Etude multicentrique dont l’investigateur principal est à Hanovre
Pr Ulrich Baumann ; l’investigateur pour les HUG
Dr Valérie McLin.

http://www.espghan.org/about-espghan/research/immunomonitoring-after-paediatric-liver-transplantation-in-search-for-markers-of-over-or-under-immunosuppression/

Date de début

2013 

Intérêt/But

De nos jours, les enfants qui subissent une transplantation hépatique ont de très bonnes chances de survie. Plusieurs d’entre eux souffrent néanmoins des effets secondaires liés à leur traitement immunosuppresseur, comme par exemple des infections, une insuffisance rénale ou le développement de tumeurs malignes. L’un des défis majeurs actuels post-transplantation est de trouver le bon dosage d’immunosuppresseur, afin de réduire la toxicité médicamenteuse et les infections tout en maintenant une immunosuppression suffisante pour prévenir un rejet du greffon. Actuellement, l’immunosuppression est estimée en mesurant le taux résiduel d’immunosuppresseur dans le sang du patient. Cependant, ce taux résiduel ne reflète pas toujours le réel degré de suppression du système immunitaire.
Dans cette étude prospective et multicentrique, nous proposons de mesurer et de contrôler plusieurs marqueurs immunitaires chez des enfants ayant subi une greffe hépatique et étant sous Prograf® (principe actif : Tacrolimus). Pendant un an après la greffe, nous allons évaluer le nombre de cellules immunitaires, le taux de protéines immunitaires et l’activité de certaines cellules immunitaires. Ces données seront comparées avec les examens cliniques habituels. Nous espérons ainsi pouvoir mettre en évidence des marqueurs qui reflètent mieux la réelle suppression immunitaire que le taux résiduel de médicament dans le sang. Ceci nous permettra d’améliorer les traitements et les dosages, afin de minimiser les effets secondaires liés au surdosage ou sous-dosage de ces médicaments immunosuppresseurs chez nos patients greffés.
Ce projet implique une collaboration entre plusieurs centres européens spécialisés en transplantation hépatique, à Hanovre en Allemagne (investigateur principal), à Paris en France, à Bergame en Italie, à Genève en Suisse, à Madrid en Espagne, à Birmingham en Angleterre et à Varsovie en Pologne. Cette collaboration est indispensable pour permettre de réunir le nombre de patients suffisants pour que les résultats soient significatifs. Au-delà du présent projet, la création d’une plateforme de recherche entres ces différents centres est un objectif très important, car elle sera la base pour des futures collaborations de recherche.

Critère d'inclusion

Tous les enfants de 0 à 18 ans qui bénéficient d’une greffe hépatique et qui sont sous Prograf (tacrolimus) comme traitement immunosuppresseur.

Déroulement

En tout 200 patients seront enrôlés dans l’étude, dont 25 à Genève. Après avoir obtenu le consentement du patient et de ses parents, nous prélevons le premier échantillon de sang le jour de la greffe et ensuite lors des visites de routine à J7, J14, J21 et J28, puis à 3 mois, 6 mois, 9 mois et 12 mois post-greffe. Le dernier échantillon est prélevé à 5 ans post-greffe. Un échantillon de sang est également prélevé en cas de biopsie du foie non prévue. Pour chaque prélèvement, un tube EDTA est envoyé à Hanovre pour les analyses des marqueurs immunitaires et un tube sérothèque est stocké dans le congélateur de la plateforme à -80°C.
En parallèle, nous enregistrons à chaque visite dans un e-CRF des données cliniques et des analyses sanguines (chimie sanguine, virologie et taux de tacrolimus). Ces données sont également transcrites en cas de visites supplémentaires qui ne sont pas de routine.

Publications

Immune monitoring after pediatric liver transplantation - the prospective ChilSFree cohort study

Published in BMC Gastroenterol. 2018 May 16;18(1):63. doi: 10.1186/s12876-018-0795-x

Personnes de contact 

Dr Valérie McLin
Médecin-adjoint agrégé
Responsable Unité de Gastroentérologie
Centre Suisse des Maladies du Foie de l'Enfant
Département de l'Enfant et de l'Adolescent
Hôpitaux Universitaires de Genève
rue Willy Donzé 5
1211 Genève 14
Switzerland
Tél +41 22 382 4572
Secr CSMFE 022 382 4660
Fax +41 22 382 5489