Induction et maintien de l'immunité contre la rougeole chez les patients transplantés hépatiques : une étude nationale prospective en Suisse

MMR in OLT
Investigateurs 
Pr Klara Posfay-Barbe
Dr Laure Pittet
Dr Charlotte Verolet
Dr Valérie McLin
Pr Dominique Belli
Pr Barbara Wildhaber
Pr Laurent Kaiser
Pr Claire-Anne Siegrist

But de l'étude

Le virus de la rougeole, la plupart du temps, est une maladie bénigne se manifestant par de la fièvre et une éruption cutanée. Des complications, comme une pneumonie ou une encéphalite, peuvent survenir chez les personnes immunocompétentes, mais sont beaucoup plus fréquentes chez les personnes immunosupprimées. Le Priorix ® (ROR, Rougeole Oreillons Rubéole) est un vaccin vivant-atténué permettant de prévenir la rougeole, et est normalement contre-indiqué chez les sujets immunosupprimés. Nous cherchons donc à évaluer :

  •  l'immunité et la vulnérabilité contre la rougeole après transplantation hépatique
  •  l'efficacité et la sécurité d'utilisation du vaccin ROR >1 an après transplantation hépatique chez les patients non séroprotégés
  •  l'influence relative du traitement immunosuppresseur sur la réponse immunitaire au ROR avant et après transplantation hépatiqu

Critères d'inclusion

  • Age ≥12 mois
  • ≥12 mois après transplantation hépatique ; ≥2 mois après un épisode de rejet aigu
  • Formulaire d'accord parental signé.

Critères d'exclusion

  • Sérologie IgG spécifique à la rougeole < 150 UI/L (séronégatif)
  • Stéroïdes <2 mg/kg/jour, tacrolimus <0.3mg/kg/jour (taux <8 ng/ml pour >1 mois)
  • Lymphocytes totaux ≥750 cellules/ul le jour de la vaccination

Déroulement

Les patients séronégatifs contre la rougeole sont vaccinés avec une dose de vaccin ROR (Priorix®). La réponse vaccinale est mesurée un mois après. Les enfants n'ayant pas atteint un taux de séroprotection suffisant peuvent recevoir jusqu'à 3 doses de ROR. Les réponses immunes humorale (IgG Rougeole-spécifique) et cellulaire (lymphocyte T) sont testées un an après la vaccination. L'état de protection immunologique des enfants est, par la suite, suivi annuellement à la consultation de transplantation. Un questionnaire et des appels téléphoniques standardisés sont utilisés pour s'assurer de la sécurité du vaccin.

112 patients ont été recrutés à ce jour.

Soutien(s), sponsor(s)

Cette étude bénéficie du soutien du fond de recherche des Hôpitaux Universitaires de Genève.

Articles et publications

Live vaccines after pediatric solid organ transplant: Proceedings of a consensus meeting, 2018
Suresh S, Upton J, Green M, Pham-Huy A, Posfay-Barbe KM, Michaels MG, Top KA, Avitzur Y, Burton C, Chong PP, Danziger-Isakov L, Dipchand AI, Hébert D, Kumar D, Morris SK, Nalli N, Ng VL, Nicholas SK, Robinson JL, Solomon M, Tapiero B, Verma A, Walter JE, Allen UD
Published in the Pediatr Transplant, 2019;23(7):e13571. doi: 10.1111/petr.13571

Multimodal safety assessment of measles-mumps-rubella vaccination after pediatric liver transplantation
Laure F. Pittet, Charlotte M. Verolet, Valérie A. McLin, Barbara E. Wildhaber, Maria Rodriguez, Pascal Cherpillod, Laurent Kaiser, Claire-Anne Siegrist, Klara M. Posfay-Barbe
Published in the American journal of Transplantation 2018

Congress of International Pediatric Transplant association
Barcelona, May 2017
Poster: Giving measles vaccine after  solid organ transplantation? 

Personnes de contact 

Prof. Klara Pósfay Barbe

Cheffe du Service de Pédiatrie générale et 
Directrice de la Plateforme de recherche clinique
Hôpital des Enfants; Hôpitaux Universitaires de Genève
6, rue Willy-Donzé
CH-1211 Genève 14

Tél: +41 22 372 5462
Fax: +41 22 372 5490

Email: Klara.PosfayBarbe@hcuge.ch